Micheline PRAHECQ, Conseillère générale

L’attention aux aînés doit rester vive !

Le par

La suppression des cadeaux de Noël du Conseil Général à partir de 2012 a suscité un certain émoi.

En ce qui me concerne, au-delà de la boîte de pâtes de fruits, je privilégie l’attention, la visite, le contact, l’échange même bref avec chaque personne.

Cadeaux ou non, j’ai déjà annoncé aux résidents de la maison de retraite des « Petites Soeurs des Pauvres », que j’ai rencontré juste avant Noël, que je serai là en décembre 2012 et que je resterai manger avec tout le monde.

Par ailleurs, et sans vouloir ajouter à la polémique, je rappelle que ce sont les trois conseillers généraux de gauche, membres de la commission action sociale, culture et jeunesse, qui ont demandé que soit étudiée avant décembre prochain une animation interne aux établissements en lien avec les associations culturelles subventionnées par le Conseil Général.

Un peu de vie, d’animation et de présence valent bien une boîte de friandises.

Tout peut évoluer, l’essentiel doit être maintenu : l’attention aux aînés.

Sur le même thème, lire aussi :

Je viens de recevoir la médaille des membres du Conseil d'Administration des Pompiers du Loiret, avec beaucoup d'émotion. J'ai toujours
Le par

Les derniers contenus multimédias