Micheline PRAHECQ, Conseillère générale

Montillot ou Bernard, les méthodes scandaleuses de l’UMP

Le par

Communiqué du 14 juin 2007

Le débat de France Bleu OrléansMicheline Prahecq, candidate du Parti socialiste, avec le soutien du PRG, du MRC, du PCF et des Verts, a participé mercredi soir au débat organisé par France Bleu Orléans, face à Jean-Louis Bernard.

Elle tient à dénoncer le comportement scandaleux, irrespectueux et anti-démocratique des militants de l’UMP présents dans la salle.

Alors que les journalistes avaient clairement demandé à la salle de ne pas intervenir, les partisans de Jean-Louis Bernard ont, à de nombreuses reprises, hué ou sifflé pendant que Micheline Prahecq s’exprimait.

Ils ont si peu respecté les consignes que les journalistes de France Bleu ont du exiger le silence et rappeler les règles, et ce à trois reprises.

Bien évidemment, Jean-Louis Bernard n’a pas essayé de remettre un peu d’ordre dans ses troupes, ou pour le moins de leur demander d’avoir, pour son adversaire, le même respect que lui-même se targue d’avoir.

Il est manifeste que les militants de l’UMP n’ont que faire des règles qui protègent la libre-expression des candidats et le débat démocratique.

Qu’ils aient soutenu le candidat dissident ou le candidat officiel, les militants sarkozystes se comportent de la même façon : ils ne respectent aucune règle, eux les tenants de l’ordre et du respect de la Loi.

Avec Montillot, comme avec Bernard, « Tout devient possible » : surtout le manque de respect et de démocratie !

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias